Prix des métaux

Prévisions du 10 juillet 2017

Situation globale des métaux de base

L’évolution du cours LME (London Metal Exchange) des métaux de base tels que l’aluminium, le cuivre le nickel et le chrome est influencée par des facteurs très divers. La conjoncture économique et politique des grands espaces économiques que sont la Chine, les USA et l’Europe, par exemple, influe sur les marchés des devises, qui, à leur tour, tirent les prix des métaux non-ferreux vers le haut ou le bas. La puissante montée de l’Euro face à l’USD et au CHF stimule l’évolution des prix. Le PMI (purchasing managers index) chinois de juin, qui s’est avéré inférieur aux attentes, pourrait, quant à lui, avoir un effet amortissant.

Tandis que la plage d’évolution de l’aluminium et du cuivre reste relativement limitée, on observe davantage de mouvement en ce qui concerne le nickel et le chrome, éléments d’alliage.

Accédez d’un clic de souris à l’évolution des prix des métaux, aux délais d’usines et aux tendances des prix de vente des semi-produits en aluminium, cuivre, laiton et acier inoxydable.

Aluminium global

Conformément aux pronostics, après avoir lâché du lest en juin jusqu’à passer sous la barre des USD 1’900/t, l’aluminium s’est repris, terminant la semaine passée à USD 1’932/t. Nettement renforcé face à l’USD et au CHF, l’euro maintient actuellement encore les cotations en EUR en-dessous de 1’700/t. Les producteurs de semi-produits voient leurs affaires tourner à haut régime. L’aéronautique et l’automobile, en particulier, passent d’importants volumes de commandes. En conséquence, les délais se sont sensiblement rallongés, avec même quelques goulets d’étranglement. Outre les délais plus longs, nous nous attendons également à des hausses de prix de la part des producteurs. Compte tenu du renforcement de l’euro, nous prévoyons donc des prix en hausse pour les bandes, les tôles, les plaques et les produits extrudés en aluminium.

Inox global

Les suppléments d’alliage de juillet sont à nouveau plus bas que le mois précédent, et, pour le mois d’août, les experts tablent sur une nouvelle baisse. Cette situation est due principalement au cours du chrome au troisième trimestre. Tous les acteurs du marché avaient, certes, prévu une baisse, mais pas dans ces proportions. Le prix du chrome au 3ème trimestre se situe près de 28 % en-dessous du trimestre précédent. Une situation qui contraste avec la progression continue des cours du nickel et de la ferraille.

Cuivre global

A mi-juin, la cotation du cuivre est à nouveau montée jusqu’à USD 5'725/t (contre USD 5'614/t le mois précédent). Vendredi, le cours a clôturé à USD 5'829/t. Les prévisions des analystes se sont donc vérifiées. Le cuivre se maintiendra-t-il à ce niveau ? Pourrait-il même atteindre la barre des USD 6’000/t ? Si les données économiques chinoises du pourchasing managers index de juin ne parlent pas en faveur de ce scénario, l’évolution du marché des devises est, quant à elle, plus positive : la FED a d’ores et déjà relevé ses taux directeurs et a entrepris de réduire le total du bilan. L’euro s’est en outre sérieusement renforcé face au dollar US.

Calculateur de métaux pour cotations LME